Show2babi.com

‘’…oui j’ai dormi en amphi" : les confidences de l'artiste Remy Adan

1667482155.jpg

Remy Adan raconte son parcours et donne sa vision des réalités de vie des étudiants ‘’cambodgiens’’ et de ‘’Kosovares’’ lors d'un entretien accordé à Actupeople.

Lors d'un entretient accordé à Actupeople avec le journaliste Guillaume Vergès, l'artiste Remy Adan a confié qu'il était un élève très brillant tout au long de son parcours scolaire et universitaire. Parlant de l'étape universitaire, il a révélé qu'il était cambodgiens et plus encore Kosovares ‘’… Oui, j’ai dormi en amphi ; il fallait préparer les compos… On dormait dans les salles de TD, on dormait en amphi parce que le lendemain, il fallait venir composer…’’.

À la question de savoir ce qu'il en pense de ce phénomène ? Il répond simplement en disant "chacun à son histoire, dormir en amphi ne veut pas forcément dire qu'on n'a pas de toit ou dormir, cela réponds à un besoin de proximité, mais aussi une insuffisance de logements en cité universitaire".

Notons que les termes "cambodgiens et kosovars’’, sont deux mots qui, en Côte d’Ivoire ont une connotation purement ivoirienne.
Le ‘’Cambodgien’’, c’est l’étudiant qui, dans les cités universitaires ivoiriennes, n’a pas eu la chance d’être logé et qui, par conséquent, squatte la chambre d’un autre étudiant, bienveillant par solidarité. Le ‘’Kosovar’’, c’est l’étudiant qui se débrouille pour se faire une petite place dans les amphithéâtres où il dort.

Il y a ici deux raisons liées à la situation des ‘’Kosovares’’. Pour certains de ces étudiants, c’est l’insuffisance des logements en cité universitaire et pour d’autres, il s’agit de se rapprocher des campus au moment des compositions. C’est dans ce dernier cas de figure que le chanteur Remy Adan a dû se retrouver.

publicCôte d’Ivoire

Rédacteur: Mobio Christian

menu_book541

03/11/2022 à 13:29:15

- history2 mois

Suggestions

Plus d'articles